"Tan", sacré meilleur disque en breton de l'année

Publié le 4/02/12 8:02, dans Interview par Fanny Chauffin pour ABP

Cliquer sur la photo pour l'agrandir, puis flèches clavier pour naviguer (7 photos)
Elle grimpe les marches de la remise des Molière de la langue bretonne, sur la scène des Champs libres à Rennes, toute surprise du choix du jury. Artiste accomplie, Lleuwen nous livre ici ses premières impressions.

ABP- "Quelle impression après la remise de ce prix ? "

- Je suis très heureuse de recevoir ce prix pour "Tan." J'ai tellement travaillé, passé de temps pour la création de ce disque. Ce disque me plaît plus que tous les autres disques que j'ai pu faire auparavant.

C'est difficile pour moi de réaliser que je viens d'être choisie en Bretagne pour ce prix. Imaginez vous à ma place... Il y a trois ans je ne connaissais ni la langue bretonne ni la Bretagne, et le temps est passé tellement vite depuis. Je n'avais pas prévu de rester ici, je n'ai pas eu le temps de réfléchir même. Mais les paroles me sont venues et des idées à la guitare. J'écris toujours des petits morceaux, en gallois le plus souvent mais aussi en breton. Je cherche. Je sais mieux parler breton que quand j'avais composé les chansons de "Tan". Au milieu de ma formation de breton de six mois à Roudour, j'avais alors composé des chansons pour mieux maîtriser la langue, pour jouer avec les mots.

J'essaierai d'approfondir et je vous promets que je composerai de nouvelles chansons en breton (avec des paroles plus belles) la prochaine fois.
Un grand merci à Vincent Guérin qui a joué avec moi sur le disque et à ses idées originales, très imaginatives. J'ai eu beaucoup de chance de travailler avec lui. Il est très compétent, et j'ai appris plein de choses avec lui.


"ABP- Qu'est-ce qui te plaît dans le petit monde de la langue bretonne ? "

-Un petit monde ? Ce n'est pas mon avis. Un monde immense, nouveau pour moi ... avec tant de choses à découvrir et tellement de place pour créer de nouvelles choses. Les gens sont pareils et différents, comme les gens de mon pays. Une langue pareille et différente comme ma langue maternelle. Comme le ying et le yang. J'apprends des choses sur le pays de Galles en vivant ici et cela me plaît beaucoup de rentrer dans mon pays avec des idées et des regards nouveaux.

"ABP-Tu es enceinte. Quel avenir as-tu envie de dessiner pour le bébé qui va débarquer ? "

- J'élèverai mon enfant en gallois et en breton. Il apprendra le français en vivant ici et l'anglais quand j'irai au pays de Galles. On verra, mais j'espère que ce sera possible.

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a fait l'objet de 1224 lectures

Auteur de l'article :

Fanny Chauffin

Docteure en Breton-Celtique à l'Université de Rennes 2 et au groupe Ermine-CRBC, enseignante au lycée Diwan. Autres sites : Tv bro Kemperle et Tvlise Diwan Karaez. Contributrice à l'ABP depuis 2005 : des centaines d'articles, des centaines de vidéos en français, comme en breton.

Vos commentaires :

FhB
Samedi 4 fevrier 2012

Gourc'hemennoù Lleuwen !

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub