"Des racines et des ailes" de France 3 : la Loire-Atlantique est en Bretagne

Publié le 19/01/12 11:27, dans par Gilles Delahaye pour OMEB

Le magazine de France 3 " Des Racines et des Ailes " aura mis beaucoup de temps à arriver jusqu'en Bretagne tant il privilégiait les pays méditerranéens et le sud de l'hexagone (marque de fabrique peut être de son créateur Patrick de Carolis).

Pour son arrivée enfin en Bretagne pour la seconde fois seulement, le magazine s'est bien racheté mercredi soir en diffusant en deuxième partie d'émission (après un sujet sur la Camargue) un reportage sur l'est de la Bretagne avec les canaux comme fil conducteur.

La programmation annonçant la Bretagne comme sujet, la surprise fut d'autant meilleure que le reportage commençait par la Loire-Atlantique, la Brière, la restauration d'un château (Blain), une ballade sur l'Erdre avec vue sur les fameuses " Folies ", nom donné aux fameuses demeures des riches Nantais un peu à l'équivalent de ce que furent les Malouinières au nord de la Bretagne pour les Malouins. Ce qui est important, c'est qu'au-delà du sujet lui-même toute la partie du reportage en Loire-Atlantique se détermine très naturellement en Bretagne.

Ce n'est pas dans la ligne habituelle de France 3 quand il s'agit des info régionales et on pourrait même dire que dans ces dernières, on prend bien soin de marquer des limites administratives. On peut penser que cette affirmation évidente pour nous, aura fait tousser certains communicateurs du Conseil régional des pays de la Loire qui dépensent beaucoup d'argent pour réécrire l'histoire millénaire de la Loire-Atlantique.

Cela méritait d'être souligné.

Pour ceux qui n'ont pas vu l'émission à la TV, ils peuvent la visionner ici : (voir le site)

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a fait l'objet de 2738 lectures

Auteur de l'article :

OMEB

L'Observatoire des Médias en Bretagne est basé à Rennes. Il est composé d'un collectif de plusieurs journalistes.

Vos commentaires :

André BERLAN
Jeudi 19 janvier 2012

C\'est très bien, et d\'autant mieux de mentionner la restauration du château de Blain qui est courageusement faite par la municipalité du lieu avec des chantiers de jeunesse l\'été. Cela avance lentement, mais sûrement. Y compris pour les abords (l\'auberge de jeunesse, ancienne porterie du château, par exemple).

JBB
Jeudi 19 janvier 2012

Bien ! De temps à autre, un peu de baume au coeur !

Nicolas PINAUD
Jeudi 19 janvier 2012

J\'ai effectivement regardé cette émission avec le bonheur de voir la Loire-Atlantique présentée tout naturellement comme Bretonne. Pourtant, dès le début, quand M. de Carolis nous raconte que l\'émission sera en partie consacrée à la Bretagne, c\'est bien une carte de la Bretagne Administrative qui nous est présentée. Comme quoi se procurer une carte de la Bretagne Historique sur France n\'est pas simple, alors que l\'infographiste a pourtant su mettre en valeur la seule Camargue sur cette même carte...

Louis Haquin
Jeudi 19 janvier 2012

Monsieur Auxiette a raison! La Loire Atlantique n'est pas bretonne!

A part une petite partie, jusqu'à Donges, qui devrait rejoindre le Morbihan, le reste est d'identité gallèse, angevine, poitevine. Les 4 départements des Pays de Loire faisant une belle unité linguistique tirée de la même langue d'oil : l'angevin,le poitevin,le parler sarthois, le gallo...

Alors pourquoi cet acharnement nationaliste et identitaire à vouloir en faire une terre de langue bretonne? Le slogan 44 = Breizh est une absurdité sans nom pour les habitants des Pays de Loire qui devront eux seuls décider! Et fait bien rire les Nantais!

Mikael
Jeudi 19 janvier 2012

@Louis Haquin : Quand vous traitez les Bretons d'identitaires, essayez au moins de ne pas reproduire ce que vous dénoncez ? Vouloir cantonner la langue bretonne à l'ouest de la Bretagne n'est-il pas un reflexe identitaire de votre part ?

Pour votre information, les langues sont comme les hommes, elles circulent. La langue bretonne est parlée par des Nantais, comme la langue française est parlée par des Carhaisiens.

La Bretagne, ce n'est pas un concept ethniste, mais une réalité historique, culturelle et humaine. L'identité ne fait pas les identitaires. La Bretagne assume son trilinguisme (breton, gallo, français) sur ses 5 départements et n'a pas de complexe avec cela.

Mais c'est sûr que pour un monolingue frustré, il est parfois difficile de voir la beauté du monde à travers le prisme des langues...

PADRIG A.B.
Jeudi 19 janvier 2012

@ Louis Haquin : Le slogan 44 = Breizh fait rire seulement les \" Faux Nantais \" car les vrais Nantais sont fiers d\'être Bretons... demandez donc par exemple aux \" Tri Yann An Naoned \" ce qu\'ils pensent de leur Identité Bretonne ? et bien d\'autres... n\'est-ce pas ?

Sauf ! bien entendu \" Mr Auxiette \" Ce Berrichon de Montlevicq 36400 ( Berry ) qui forcément n\'est pas un Autochtone de la Bretagne... C\'est seulement eux qui sèment la Zizanie sur le Sujet... n\'est-ce pas ?

Sébastien Guivarch
Jeudi 19 janvier 2012

C'est une évidence pour tout le monde sauf pour les gouvernements qui se succèdent . Autre exemple récent que j'ai noté il y deux jours sur itélé . Le journaliste sportif parlait bien du Derby BRETON Guingamp - Nantes ...

En fait si on y fait attention , il arrive très régulièrement d'entendre a la télé ou a la radio que NANTES est Bretonne. Malheuresement ce sont la plupart du temps des paroles innocente ....

Marcel Texier
Jeudi 19 janvier 2012

On peut toujours trouver un hurluberlu, un ignorant ou quelqu'un de mauvaise foi pour dire que Nantes et la Loire-Atlantique ne sont pas en Bretagne. Ce que nous dit Monsieur Haquin est tellement "hénaurme" que je le soupçonne de vouloir tout simplement nous "haquiner" (je voulais dire "taquiner" !). Il doit s'amuser de nous voir mordre à l'hameçon !

Cela dit, qu'il y ait, à Nantes ou à Saint-Nazaire, des Angevins, des Poitevins ou des Vendéens qui se comportent comme en pays conquis, c'est sans doute une réalité. Il reste qu'il y a beaucoup d'Angevins, de Poitevins et de Vendéens qui sont bien élevés et qui respectent l'identité du pays qui les accueille, s'intéressent à son histoire (ce qui, d'ailleurs, leur évite de dire des âneries !), bref, deviennent des Bretons d'adoption sans renier leur identité d'origine. C'est toute la différence entre des gens corrects et des malappris !

Nicolas G
Vendredi 20 janvier 2012

@Mr Haquin : Vous avez tort. Jacques Auxiette et Jean-Marc Ayrault n'ont jamais dit que la Loire-Atlantique n'est pas bretonne. Même si c'est du bout des lèvres Auxiette l'admet bien volontiers, d'ailleurs sur les affiches pour la promotion de la langue bretonne il y a le logo des PdL par exemple.

Jean-Marc Ayrault a fait mettre des panneaux Naoned aux entrées de la ville. Un gwen-ha-du flotte cours des 50 otages.

Par contre, ces 2 individus sont contre la réunification. Ce sont 2 choses différentes.

Nicolas G
Vendredi 20 janvier 2012

Nicolas G
Vendredi 20 janvier 2012

@Mr Haquin : Vous avez tort. Jacques Auxiette et Jean-Marc Ayrault n\'ont jamais dit que la Loire-Atlantique n\'est pas bretonne. Même si c\'est du bout des lèvres Auxiette l\'admet bien volontiers, d\'ailleurs sur les affiches pour la promotion de la langue bretonne il y a le logo des PdL par exemple.

Jean-Marc Ayrault a fait mettre des panneaux Naoned aux entrées de la ville. Un gwen-ha-du flotte cours des 50 otages.

Par contre, ces 2 individus sont contre la réunification. Ce sont 2 choses différentes.

SPERED DIEUB
Vendredi 20 janvier 2012

Je ne désespère pas que Ayrault puisse un jour revenir sur sa position dès lors que qu'il y trouverait des intérêts .... ce n'est d'ailleurs pas la première fois qu'il change d'avis sur la question !!

Yann LeBleiz
Vendredi 20 janvier 2012

Je viens de vois l'émission sur Internet.

Très bien.

D'autant plus que pour une fois, on sort clairement du stéréotype de la Bretagne maritime avec ses rochers, pour découvrir la Bretagne continentale avec son extraordinaire richesse en matière de châteaux de toutes les époques. Du château militaire pour protéger la frontière contre la menace française, au château de plaisance à l'élégeance certaine et avouée.

Car si la Bretagne est belle au Nord-Ouest par ces côtes, qu'elle est manifique au sud-est par ces châteaux.

A noter : Au-moins 40% de l'émission s'est déroulée en Loire-Atlantique, où chacun à pour une fois pu évoquer naturellement et normalement l'appartenance à la Bretagne, sans avoir à fournir une justification à 2 sous!

Comme quoi, qu'en la politique française jacobine s'éclipse le naturel devient simple.

Néanmoins quel dommage que pour les bretons, pouvoir découvrir sa Bretagne de si belle manière soit lié au bon vouloir d'une chaîne et d'une émission de télévision française!

Pierre CAMARET
Samedi 21 janvier 2012

Cher SPERED DIEUB ,vous ne desesperez pas de MR AYRAULT??????? et vous auriez encore confiance apres son iene changement ?????

SPERED DIEUB
Samedi 21 janvier 2012

Oui par ce que si jamais cela va dans le sens de ses intérêts il peut revirer!!! d'autre part il suit le mouvement d'opinion et au sein d'un milieu politique de gauche ces dernières années celui ci n'est pas allé dans le sens de la réunification mais pour un peu que le vent tourne ....

J'ai utilisé ce terme mouvement d'opinion c'est à mon sens très important, au-delà des partis c'est ce qui faut provoquer pour que la masse des bretons prennent conscience de prendre leur destin en main ,,parole de président de la république française !!!

Pierre CAMARET
Samedi 21 janvier 2012

Eh bien meme si il changeait d\'opinion , je n\'aurai neanmoins pas confiance en lui .Je n\'ai jamais aime les politiques politiciens. On peut defendre ses interets , mais dans des cas d\'un certain niveau ,l\'interet general depasse les interets particuliers, et ceux ne comptent pas .

Que les bretons prennent leur destin en mains OUI, mais pour cela ils n\'en sont encore pas prets. L\'assistanat cela est si confortable

mac kinle
Samedi 21 janvier 2012

Si il y en a un qui ne changera pas d'idée, c'est bien J.M Ayrault. Sont désir de diriger la ville de Nantes comme chef lieu d'un "Grand Ouest" est sans faille. Si certain considère cette prétention comme une maladie mentale, nous ne sommes pas loin de la mégalomanie; et rien ne peux faire changer ce genre d'individu. Tout les moyens sont bon: prendre la direction de la communauté urbaine, déclarer sur tout les supports possible que "Nantes-Saint-Nazaire est une métropole portuaire, faire de la "pub" sous le slogan de "Nantes, l'effet grand ouest, à deux pas de l'océan" pour attirer des gens de l'extérieur du tertiaire qui viendraient grossir la population, faire un patchwork identitaire,étaler vers l'ouest (vers l'océan)la ville, déclarer malicieusement que le château des ducs de Bretagne est le premier château breton et le dernier château de la Loire (histoire contenter l'emsav et faire croire aux touristes que c'est vraiment un château de la Loire). Jean-Marc Ayrault ne veut pas que Nantes et la Loire-Atlantique soit en Bretagne administrative, car il sait ça contredirait ses projets "ouestien". Il se contente pour l'instant des P.de la Loire, car il n'a rien à craindre d'une région sans identité. Mais le jour venu, ou il n'aura plus rien à craindre d'une quelconque réunification bretonne, il rejettera aussi sec la région P.de la Loire, devenue non inutile, mais rallonge à son projet de Grand Ouest qui selon lui, serait capable de "faire de l'ombre" à l'Ile-de-France. Qu'importe pour lui, les panneaux et écoles bilingues noyées dans cette néo bourgeoisie, car, Jean Marc Ayrault utilise volontier les mouvements d'opinion pour son seul orgueil, sa folie des grandeurs.Voilà la vérité sur cet opposant acharné et son projet phare.

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub