Solitaire du Figaro 2012 : un départ donné de Paimpol

Publié le 8/12/11 7:33, dans Interview par David Raynal pour ABP

exporter
Jean-Yves de Chaisemartin  maire de la ville de Paimpol et Pierre Bojic directeur général de la société Pen Duick organisatrice de la Solitaire du Figaro 2012.
Jean-Yves de Chaisemartin maire de la ville de Paimpol et Pierre Bojic directeur général de la société Pen Duick organisatrice de la Solitaire du Figaro 2012.

C'est dans le cadre du Nautic de Paris qui se tient du 3 au 11 décembre, porte de Versailles, qu'a été dévoilé le parcours de La Solitaire du Figaro 2012. Pour la première fois le départ de l'épreuve sera donné depuis le port de Paimpol, le 24 juin. Explications avec Jean-Yves de Chaisemartin, maire de la ville, et Pierre Bojic, directeur général de la société organisatrice Pen Duick.


Reportage vidéo : David Raynal et Yann Menguy


Pour la première fois de son histoire, la Solitaire du Figaro prendra le départ de Paimpol, le 24 juin 2012. Un coup de canon donné un peu avant la haute saison touristique qui permet à la ville de bien commencer l'été. Une semaine auparavant, le village de la course sera installé en plein cœur de la cité des Islandais avec une cinquantaine de voiliers dans le bassin nº 1 et un beau prologue le samedi 16 tout l'après-midi. La semaine avant le départ sera, quant à elle, consacrée aux animations, interventions avec les écoles, rencontres avec les skippers. Un événement majeur pour Paimpol et ses alentours qui attendent près de 120.000 spectateurs.

Un parcours iodé et sportif

Des Côtes-d'Armor à la Basse-Normandie en passant par l'Espagne et la Vendée, trois étapes intenses rythmeront le parcours des navigateurs. Région fidèle à La Solitaire du Figaro par excellence, c'est la Bretagne qui donnera le coup d'envoi de la 43e édition. Dès le 15 juin, les concurrents gagneront pour la première fois le port costarmoricain de Paimpol, pour dix jours de préparatifs. Au cœur de cet écrin dont Pierre Loti a fait la renommée et qui résonne toute l'année au son des chants de marins, les solitaires trouveront un havre idéal à la concentration entre modernité et tradition maritime. Le dimanche 24 juin, ils s'élanceront vers l'Espagne pour un premier acte à destination d'une traversée du Golfe de Gascogne et d'un port bien connu des participants, Gijón. Du 28 juin au 1er juillet, la flotte fera escale dans le port des Asturies pour la douzième fois de son histoire. Autre ville fortement ancrée dans l'histoire de la Classe Figaro Bénéteau, Saint-Gilles-Croix-de-Vie, berceau des monotypes, marquera l'arrivée de la deuxième étape et surtout le point de départ du sprint final du 4 au 8 juillet. Enfin, c'est en Normandie, à Cherbourg, ville qui a toujours su offrir à la course le meilleur des accueils, que tombera le rideau du cru 2012 du 11 au 15 juillet.

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article fait l'objet de likes, commentaires et partages sur Facebook

Auteur de l'article :

David Raynal

David Raynal est journaliste et photographe de presse.

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub