Le Parti Breton salue la mémoire de Yann Fouéré

Avec la disparition de Yann Fouéré c'est le dernier grand acteur du réveil de la conscience bretonne d'avant guerre qui disparaît. Il a été porté dès sa jeunesse par sa volonté de défendre une Bretagne victime d'une politique violente de domination et d'éradication de sa langue et de sa culture de la part de la IIIe République. Par la suite, il n'a cessé de poursuivre son combat pour la Bretagne de manière très active jusqu'à un âge avancé en donnant au mouvement breton quelques-unes de ses bases idéologiques les plus solides, comme le fédéralisme européen.

Le Parti Breton salue la mémoire d'un homme qui, toujours fidèle à ses idées, a su les porter avec raison sans tomber dans l'extrémisme dans une période ou beaucoup pourtant, de tous les côtés, ont perdu tout discernement. Son amour de son pays et de son peuple, sa détermination constante, sa tranquillité face aux épreuves permettent encore de voir en lui un exemple.

Le Parti Breton retiendra surtout l'homme de "L'Europe aux cent drapeaux", cet appel à l'Europe Fédérale tant nécessaire aujourd'hui, dans laquelle la Bretagne pourra y avoir sa place, au même titre que toute autre nation européenne.

Pour le Parti Breton,

le président,

Yves Pelle

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a fait l'objet de 1717 lectures

Auteur de l'article :

Parti Breton - Strollad Breizh

Le Parti Breton est un parti politique républicain, réformateur, qui a vocation à regrouper les hommes et les femmes s'engageant dans le combat pour la reconnaissance pleine et entière de l'identité nationale du peuple breton. Il propose une vision spécifique de l'organisation sociale fondée sur la primauté de l'individu. Il se définit dans les valeurs de l'humanisme, de la solidarité, de la démocratie et de la liberté. C'est un parti de réforme, s'adressant à tous ceux qui œuvrent pour le progrès selon les principes des philosophies politiques allant de la Social-Démocratie à la Démocratie Sociale Libérale tels que ces concepts sont largement reconnus et répandus dans l'actuelle Union Européenne.

Vos commentaires :

max le gall
Mercredi 26 octobre 2011

"....sans tomber dans l'extrémisme dans une période ou beaucoup pourtant, de tous les côtés, ont perdu tout discernement...." selon Mr Pelle. Il n'échappe à personne que la dite période est celle de la seconde guerre mondiale. Faut-il rappeller qu'entre 1941 et 45 Yann Fouéré fut à la tête du quotidien La Bretagne. Il est de notoriété publique que ce journal se faisait le chantre d'articles violemment antisémites, était financé par le service nazi la Progaganda Abteilung ainsi que par l'industriel Jacques Guillemot, ancien membre de l'Action française et fervent partisan de la Révolution nationale. Les propos du président du Parti Breton nient l'Histoire. C'est grave et totalement irresponsable...d'autant plus de la part d'un président de parti se disant défendre les intérêts de notre pays.

yann lagadeg
Samedi 29 octobre 2011

oui le parti breton tape dans les boites..."sans tomber dans l'extrémisme dans une période ou beaucoup pourtant, de tous les côtés, ont perdu tout discernement...." cette phrase met sur le même plan les résistants et leur violence légitime et juste et la barbarie fasciste des nazis et des collabos français ou bretons...c'est honteux , c'est de la pornographie

Louis Le Bras
Samedi 29 octobre 2011

"Et leur violence légitime". Dans un certain sens, je comprends totalement votre analyse, d'un point de vue français.

Je doute pourtant que vous utilisiez ces qualificatifs pour des peuples qui sont actuellement en lutte pour se libérer.

Cette "violence légitime" l'était-elle à la fin de la guerre lorsque les nationalistes bretons ont servi de grossier trompe-l'oeil pour masquer la collaboration d'Etat française ?

Quelques temps aprés 1944, la France et l'Allemagne fédérale étaient main dans la main, Papon ou Mitterrand étaient ministres. La France torturait en Algérie.

Par contre des nationalistes bretons qui n'avaient pas de sang sur les mains ont été condamné à mort par la France.

Rappelons également que cette "violence légitime" s'exprimait par des assassinats, des sabotages etc contre un pouvoir finalement légal, puisque Pétain n'est pas arrivé par un coup d'Etat (plein pouvoirs par une écrasant majorité de l'Assemblée nationale française) et qu'un armistice avait été signé !!

Je fais un peu de provocation, car ma sympathie va plus à ces gens courageux (dont une partie de ma famille), qu'aux militaires allemands ou vichyssois, mais d'un strict point de vue sémantique, ces résistants étaient bien des terroristes utilisant de la violence contre un pouvoir établi légalement.

Il est quand même bon de le rappeler.

La violence de propos antisémites (certes odieux) n'avaient vraiment rien d'exceptionnel dans le contexte de l'époque...les propos anti-germains (boshes, shleus et j'en passe), de supériorité de la race blanche sur la race noire était d'une banalité confonde à l'époque et n'avaient rien à envier aux propos anti-sémites. L'antisémitisme existait depuis longtemps en Bretagne et en France (affaire Dreyfus etc).

Il est toujours facile de juger ces propos antisémites au regard de la Shoah, sauf qu'il est utile de rappeler que l'existence de chambres à gaz a été découverte qu'après la guerre (même si les puissances alliées semblaient au courant avant).

Enfin, et c'est le fond de l'affaire, je doute sincèrement que la majorité des nationalistes bretons comme Yann Fouéré étaient idéologiquement marqués par le nazisme.

Il est évident que le plus faible cherche toujours à s'abriter sous une aile plus puissante pour s'émanciper de son oppresseur.

Le modèle irlandais était fortement ancré dans les esprits, une évidence IMPOSSIBLE à occulter si l'on se replace dans le contexte de l'époque. Comment occulter ce modèle irlandais ???

Les bretons étaient-ils plus odieux que les irlandais de 1917 ?? que nationalistes ukrainiens, croates, slovaques, flamands de l'époque 39-45 ?? Tous ces peuples qui ont aujourd'hui recouvrés leur indépendance ou qui sont en passe de l'obtenir, sans qu'aucune Nation européenne ne vienne les culpabiliser bizarrement.

ARNAUD LE GOUSSE
Vendredi 18 novembre 2011

Méchants bretons bouuuu, mais il vaut mieux n'y pas regarder de trop près, n'est-ce pas? Si les bretons sont méchants qui sont les gentils? Les français étaient en grande majorité rascistes et xénophobe (voir anti-sémite pour les rascistes spécialisés) jusqu'à l'ère Mittérand. Celui qui pense qu'un résistant est un héros est le même qui penserait l'inverse si l'amérique n'était pas intervenue en Europe. Il n'y a pas de héros, il y a les convictions, ceux qu'on écoute, ceux qui nous disent le blanc c'est mieux, l'autre qui dit le noir c'est mieux et celui qui dit "obéis ou t'es mort". Des pions et des politiciens qu'on légitime par le vote, pas le vote pour, mais le vote contre celui qu'on aime pas et qui fait qu'un jour on est dirigé par des gens dangereux qu'on a élus. Des gens qui critiquent le nazisme et qui possèdent des colonies où les autochtones sont traités comme du bétail. Tout ce que vous pensez savoir est le fruit de l'imagination de quelques uns. La seule question valable est que feriez vous face à la terreur là tout de suite? Si demain tout recommençait.

Et puis laissons les gens décider qui ils sont, ils le savent mieux que les autres qui n'ont aucune légitimité pour juger tout un peuple ou même une seule personne. L'égoïsme est la seule vérité en politique, il n'y a qu'à voir la carte des états qui ont votés non pour la création d'un état palestinien pour se rendre compte qu'il n'y a pas de conscience mes des alliances, la Russie et la Chine ont votés contre les usa et non pour la palestine et la thailande a voté comme ses alliés européens et que dire des autres peut être la même chose... Tout le monde parle mais tout le monde s'en fou "comme de l'an 40".

Où se cache le rascisme français moderne? Lutte contre la différence, sauf si trop différent. Anihilation des cultures minoritaires traditionnelles ou issues de l'imigration dans l'objectif d'une lutte culturelle mondiale entre des empires linguistiques et financiers. Domages colatéraux : Rwanda...

Objectif universel; aucun. Les livres d'histoires disparaitront avec l'humanité.

Écrire un commentaire :

Combien font 6 multiplié par 4 ?

Publicités et partenariat