Le centenaire de Yann Fouéré

Beaucoup d'émotion et, pour certains, de souvenirs, dimanche après-midi au château de Quintin où se fêtait le centenaire de Yann Foueré. Sa fille Rozenn, dont le dévouement est à toute épreuve, et qui consacre une grande partie de son temps au patriarche de la cause bretonne, avait invité une centaine d'amis et de membres de la famille. Étaient présents les enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants du centenaire dont certains étaient venus d'Irlande. Un de ses fils, d'ailleurs, continue l'élevage de homards et de langoustes qu'a fondé Yann Fouéré dans le Connemara, lors de son exil. Son autre fils Erwan, représentant de l'ONU en Macédoine, avait aussi fait le déplacement. M. Fouéré, qui avait pré-enregistré quelques mots (voir le site) , a finalement assisté, très ému, à son anniversaire, assis dans sa chaise roulante.

S'il fallait choisir deux livres qui ont marqué, voire fondé la revendication bretonne depuis la fin de la guerre, la plupart citeront «Comment peut-on être breton» de Morvan Lebesque, paru en 1970, et «L'Europe aux cent drapeaux» de Yann Fouéré, paru en 1968. Si le premier avait pour sous-titre  Essai sur la démocratie française , le deuxième aurait pu avoir comme sous-titre  Essai sur la démocratie européenne . Ce livre aurait conduit à la création, à Bruxelles, du Bureau permanent des Nations européennes sans État.

Deux oeuvres majeures par deux hommes qui ont eu une influence sur le destin et le renouveau de la Bretagne dans le concert des nations. Les deux livres «noirs et blancs» de la cause bretonne en quelque sorte. S'ils n'ont peut-être pas toujours bien établi les priorités pendant la guerre, ils n'en restent pas moins les deux théoriciens, les deux précurseurs et les deux grands patriotes bretons du XXe siècle.

Les nombreuses initiatives de Yann Fouéré pour la Bretagne et ses multiples ouvrages, sans parler de la direction de journaux comme La Bretagne et L'Avenir de la Bretagne, ne peuvent tous être cités ici. Mais, on notera qu'il est co-fondateur de la «Ligue Celtique» qui publie régulièrement sur ABP dans la section en anglais. Son livre Une maison dans le Connemara peut être considéré comme sa biographie mais il faudrait citer aussi La Bretagne écartelée (1962), La Patrie interdite (1987) et beaucoup d'autres livres, dont aucun n'a perdu de son actualité.

Philippe Argouarch

.
Cet article a fait l'objet de 2935 lectures.
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer

Auteur de l'article :

Philippe Argouarch

Philippe Argouarch est un reporter multi-média ABP pour la Cornouaille. Il a lancé ABP en octobre 2003

Vos commentaires :

Pierre le Moine
Dimanche 23 octobre 2011

Il semblerait que tout ce qui concerne le centenaire de Y.F. soit maintenant censuré car il ne peut apparaitre sur aucun site .

Écrire un commentaire :

Combien font 1 multiplié par 3 ?

Publicités et partenariat