Le maire de Nantes Jean-Marc Ayrault fait effacer du rapport ''Balladur'' la réunification de la Bretagne, coupant l'herbe sous le pied de la plupart des élus bretons

Publié le 27/02/09 7:05, dans Dépêche par Mathieu Guihard pour ABP

Jean-Marc Ayrault recevait les Chevaliers Bretvins dans la cour du château des ducs de Bretagne à Nantes le 3 mai 2008 pour leur 60e anniversaire.
Jean-Marc Ayrault recevait les Chevaliers Bretvins dans la cour du château des ducs de Bretagne à Nantes le 3 mai 2008 pour leur 60e anniversaire.

Le Monde nous l'apprend aujourd'hui, Jean-Marc Ayrault, maire de Nantes et l'un des principaux leaders du Parti socialiste français, est intervenu pour faire enlever la mention de la réunification administrative de la Bretagne dans le rapport du comité " Balladur " sur la réorganisation territoriale de l'Hexagone : " Dès qu'il l'a su, (il) a fait le siège téléphonique de Pierre Mauroy et d'André Vallini, les deux élus socialistes du comité, pour faire en sorte que cette proposition ne figure pas au rapport final ". Suite à cela, poursuit le quotidien, " M. Balladur a préféré expurger du rapport final les exemples précis, qualifiant de bobards les rumeurs qui circulent à leur sujet ".

Jacques Auxiette, le président PS de la région Pays de Loire, a donc eu beau jeu de déclarer dans 20 Minutes aujourd'hui : " C'est normal que (le rapport) n'évoque pas de "rattachement", il n'était pas prévu l'annonce d'un charcutage régional. On ne peut que regretter la grosse campagne d'intox et le lobbying irresponsable de certaines personnalités à la suite des déclarations de Sarkozy sur Nantes et la Bretagne ". Jacques Auxiette, qui siège à Nantes en voisin de Jean-Marc Ayrault, avait auparavant été rassuré la veille par ce dernier quant à la suppression de toute référence à la réunification administrative de la Bretagne.

Jean-Marc Ayrault s'est toujours prononcé contre la réunification et pour la création ex nihilo d'un " Grand Ouest " qui serait le résultat de la fusion des régions Bretagne administrée, Pays de la Loire et Poitou-Charente. Nantes deviendrait alors un mini-Paris au centre géographique de cet ensemble. Daniel Delaveau, maire PS de Rennes, s'est lui aussi prononcé contre la réunification et pour un Grand Ouest mais dont le territoire serait Bretagne administrée, Pays de la Loire et Basse-Normandie, faisant de Rennes un mini-Paris avec Rennes au centre. Chacun d'entre eux a donc son ambition territoriale propre. A l'origine, le " Grand Ouest " est un concept inventé par la DATAR dans les années 1970.

Édouard Balladur et plusieurs membres du comité avaient affirmé, ces derniers jours, leur intention de proposer la réunification. Cette dernière ne figurera donc finalement pas dans le rapport remis au gouvernement, coupant l'herbe sous le pied de la plupart des élus bretons. En effet, de nombreuses collectivités locales, toutes tendances confondues : communes, communautés de communes, le Conseil régional de " Bretagne ", le Conseil général de Loire-Atlantique, avaient émis et continuent à émettre ces derniers temps des vœux pour la réunification administrative, à chaque fois à la quasi-unanimité. Jean-Yves Le Drian avait participé à la FestiManif qui avaient rassemblé 10.000 personnes dans les rues de Nantes le 20 septembre dernier pour la réunification. Le président PS de la Bretagne administrée a aussi rencontré il y a deux semaines Édouard Balladur. Depuis, il n'est pas intervenu.
Patrick Mareschal, le président PS du Conseil général de Loire-Atlantique, a donné récemment des interviews aux magazines Bretons et ArMen où il réaffirme le caractère démocratique et populaire de cette réforme. De nombreux autres élus se sont prononcés pour la réunification. 12 députés de la Bretagne, toutes tendances confondues là encore, ont même lancé un appel en ce sens, par exemple François de Rugy, député Verts de Loire-Atlantique. Ouest France a cependant largement donné la parole aux opposants politiques à la réunification.

Parmi les autres partis, l'UMP se déclare pour la réunification, suivant en cela les déclarations de Nicolas Sarkozy devant l'assemblée des maires de France à Paris le 27 novembre dernier. Le Parti Breton, qui est également favorable à la réunification a, quant à lui, récemment demandé au Parti Socialiste de " respecter le processus démocratique de la réunification de la Bretagne ".

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a fait l'objet de 6289 lectures

Vos commentaires :

Marcel Texier
Mardi 31 aout 2010

Comme disait le grand Charles: "Nous avons perdu une bataille, mais nous n'avons pas perdu la guerre !" La guerre sera peut-être longue, mais nous la gagnerons. Dalc'homp mat ! Marcel Texier

René Tosten
Mardi 31 aout 2010

J'ai surtout l'impression que cette affaire relève du buzz organisé par le mouvement breton, laissant croire qu'une issue positive serait à portée de main, pour mieux ensuite dénoncer ceux qui ne se seraient pas assez impliqués dans le dossier. Le problème c'est que ce genre de méthode aujourd'hui, ça s'avère un peu lourdaud, vu le changement à l'accès aux sources d'information. Je n'ai pas entendu un seul homme politioque crédible, dire que la Bretagne retrouverait son territoire. En pleine période de crise, il y a en plus un risuqe pour que cette affaire technico-administrative de redécoupage passe au second plan des préoccupations des bretons, nantais inclus évidemment.S'il y avait un référendum aujourd'hui , je crains fort, qu'à l'instar de 1968, la proposition ne soit rejeté pour montrer la défiance du peuple envers le pouvoir. A tel point qu'aujourd'hui c'est la droite qui veut récupérer le bébé et va profiter de l'effet d'aubaine né de ce buzz.

Hervé Leray
Mardi 31 aout 2010

Voilà les amoureux du PS qui viennent même ici le défendre... Attendez c'est Ayrault qui est farouchement contre . Il trahit les grands espoirs mis dans cette réforme au niveau de la réunification de la Bretagne.Aller jusqu'à faire pression sur le comité : ah c'est grand !

Honte au PS dans cette histoire qui en fait une affaire de politique-magouille.

Etre partisan d'un camp ne doit pas faire devenir aveugle.

PRIGENT Michel
Mardi 31 aout 2010

Roland Carol, directeur d'une agence de sondage disait dans "C dans l'air" (Arte) il ya 2 jours: "Dès 1964, le pouvoir politique initiateur du découpage régional en reconnaissait l'incongruité." 45 ans après, rien n'a bougé ! Des régions à 2 départements voisinent avec d'autres à 9, dans la plus totale incohérence historique, voire économique...Pourquoi ? Parce qu'il suffit, dans notre soit disante "démocratie", que quelques individus (Maires de Rennes et de Nantes: Fréville/Chauty puis Hervé, Delaveau/Ayrault Pts de régions De Rohan/Fillon puis Le Drian (?)/Auxiette) exercent un "pouvoir de blocage" profitant de la faiblesse et de la lâcheté des partis et du pouvoir central. Il est inadmissible et intolérable qu'une poignée d'élus préoccupés par leur carrière "tiennent en otage" l'aspiration majoritaire des citoyens bretons y compris au travers des voeux de leurs représentants de B4 et du Cg de LA à réunifier la Bretagne. Si l'Etat s'avère incapable de trancher cette question (décret, référendum), la société civile et citoyenne n'a d'autre choix que d'"imposer la volonté de la rue" à la façon du LPK de la Guadeloupe comme l'ont suggéré quelques commentateurs d'ABP. Attendons-nous à une radicalisation des jeunes en particulier dans les méthodes de contestation du statu-quo sous la forme d'un front de "Résistance Démocratique Breton" allant des "barbouilleurs volontaires" façon José Bové aux divers actes de "désobéïssance civile" légale ou...pas.

Marcel Texier
Mardi 31 aout 2010

Parler de "buzz organisé par le mouvement breton", c'est vraiment "osé" ! Ce qui est certain, c'est que cette affaire a révélé la force du sentiment breton, la présence et la puissance souterraine de l'Histoire, qui un jour ou l'autre fera tout basculer. Les socialistes feignent hypocritement de croire qu'il y a des problèmes plus urgents. Ils ne trompent personne: ils ont tout simplement peur de perdre leurs places. J'ai eu l'occasion de cotoyer des Bretons socialistes sincères, dont un vieil instituteur maintenant décédé pour qui j'avais un grand respect, Armand Keravel. Pour lui, le combat pour la justice sociale (même si ses conceptions n'étaient pas toujours les miennes) était inséparable du combat pour la Bretagne, pour sa langue, pour son unité. Il n'était pas comme certains qui se préoccupent surtout de savoir de quel côté se trouve leur avantage. Les électeurs bretons sauront s'en souvenir ! Marcel Texier

PY Pétillon
Mardi 31 aout 2010

Tout à fait d'accord avec Michel Prigent,le barboullage pacifique risque de tourner au lancement de cocktails molotov. Nos chères édiles françaises et jacobines ne semblant comprendre que la manière forte... Dommage. J'espère que les bretons soutiendront les militants défendant leur liberté un peu plus vigoureusement que d'habitude ! Quant à Ayrault, Auxiette et consors pourront-ils tenir le couvercle de la marmite encore longtemps ? Bonjour les hommes de gauche humanistes et démocrates du pays des soit disant droits de l'homme...

Michel Herjean
Mardi 31 aout 2010

Tout à fait d'accord avec Michel Prigent,le barboullage pacifique risque de tourner au lancement de cocktails molotov.Un bémol a ce qu'il dit. la radicalisation des luttes ne doit pas être que l'affaire des jeunes les plus anciens aussi la désobéissance c'est l'affaire de tous sinon cela n'aura pas de poids.

Jérémie DAVID
Mardi 31 aout 2010

Jean-Marc Ayrault fait encore une fois preuve de son irrespect de la démocratie et de toute forme de dialogue... en défendant une conception parisianiste de Nantes, il prive la ville et la Bretagne d'une bonne part de son identité. Même si on peut penser que l'UMP agisse parfois par opportunisme, le PS devrait se saisir de la question une bonne fois pour toutes au niveau national. Assez des magouilles locales qui ne rentrent jamais dans le débat !

dreano patrice
Mardi 31 aout 2010

Je pense que les élus socialistes bretons soutenant la réunification devraient purement et simplement démissionner de ce parti réactionnaire et jacobin dans lequel ils n'ont plus rien à y faire. Quoiqu'il en soit, le PS se tire une belle balle dans le pied pour les prochaines élections dans toute la Bretagne car il est clair que les électeurs bretons ne soutiendront plus ces suppots de la France centralisée qui méprisent aussi allègrement l'identité bretonne.

Mikael Bodlore-Penlaez
Mardi 31 aout 2010

Des élus locaux qui mentent pour servir leurs propres intérêts, c'est lamentable et irresponsable... Le peuple s'en souviendra !

Yann le Dantec
Mardi 31 aout 2010

Une preuve de plus qu'il ne faut faire aucune confiance au PS, pas plus qu'à l'UMP...

Bonnet Fulup
Mardi 31 aout 2010

Ayrault et Auxiette ( Batteux on ne l'entend pas mais il n'est guère mieux) devraient avoir honte de se déclarer socialistes , quelle va être la position de l'UDB aux sein de l'assemblée communale de Nantes ? Je n'ai plus voté PSf depuis 25 ans et ne suis pas prêt de recommencer , et ils osent nous parler de démocratie ? Honte à eux Fulup Bonnet Sant Nazer Breizh

Alexandre Le Gall
Mardi 31 aout 2010

C'est tout à fait choquant, scandaleux que des personnes comme JM Ayrault aient le pouvoir de magouiller en cachette, d'empêcher que la volonté des Bretons soit satisfaite! Il est grand temps que tout ce personnel politique pourri-gâté soit remplacé par des vrais hommes d'Etat, engagés pour les citoyens! Bevet Breizh dieub!

Dominique LEPAGE
Mardi 31 aout 2010

La simplification de l'organisation territoriale qui inclut les collectivités locales d'une part et les services de l'Etat d'autre part est une nécessité largement reconnue depuis longtemps, pour une plus grande efficacité opérationnelle et financière.

Il est également évident, comme dans bien d'autres domaines, N SARKOZY prend un malin plaisir d'exploiter les réels problèmes pour semer la zizanie parmi les socialistes.

Il est regrettable que trop de responsables de ce parti ne sachent pas éviter le piège tendu, par tempérament et/ou par ambition personnelle.

C'est par leur capacité à gérer de manière positive ce type de dossier difficile que les vrais leaders politiques pourront s'affirmer et être reconnus.

La simplification des structures à l'intérieur des régions actuelles et le développement des partenariats entre celles-ci me paraîssent prioritaires et constituer un préalable nécessaire au redécoupage des régions

Jean-Loup LE CUFF
Mardi 31 aout 2010

Tous les bretons un peu naïf qui ont cru que la réunification de la Bretagne était acquise, tombent de leur tabouret... Une fois de plus. Mais positivons: Notre revendication démocratique et légitime est maintenant connue de tous, les journaux et télés en ont parlé, et elle rentre dans un débat, polémique certes, mais officiel et "national français". Ayrault a abattu ses ultimes cartes au vu et au su de tous le monde, et il est pris la main dans le sac... Les bretons de Nantes apprécieront, et l'idéal serait que ce petit stalinien local perde ses mandats le moment venu. Pour nous il reste le combat, la mobilisation, le lobbying, la possible requête de nos élus sincèrement bretons pour un référendum sur la question... puis la désobéissance civile et plus si nécessaire. Nous ne lâcherons jamais! Mais je le répète, nous avons progressé... Fini le mépris, le silence, les qualificatifs de "dossier folklorique" et autres... Depuis quelques décennies nous nous sommes échauffés, et maintenant nous rentrons enfin dans le grand jeu: plus personne ne pourra ignorer ce grave problème, et les réponses anti-démocratiques (et "collabo-vichystes" !) des élus anti-bretons. L'Histoire est de notre côté, donc l'avenir nous appartient! Kalon vad d'an holl! Betek an trec'h atao!

Renée Mazé
Mardi 31 aout 2010

Après les barbouilleurs de la Réunification, voici le torpilleur de la Réunification.

Même si je n'approuve pas totalement l'action des premiers, qui s'est faite ''au grand jour'' (la nuit !), je condamne totalement ET l'action ET le procédé du second.

J.-M. A. et J. A., deux élus dont les Bretons de Loire-Atlantique ont honte...

Bretagne Réunie devrait écrire à ce sujet au président Sarkozy...

Il semble que la guerre soit vraiment ouverte, cette fois-ci, monsieur le Député-Maire.

pierre daniel
Mardi 31 aout 2010

Le monstre jacobin des pays de loire est fissuré de toutes parts . Aujourd'hui dans Ouest France en pages Vendée un interwiev de Raoul MESTRE président du MODEM de Vendée déclare clairement que son parti est pour le rattachement de la Vendée au Poitou et de la Loire Atlantique a la Bretagne.Il a du reste écrit un petit livre sur le sujet. Maintenant vous savez que j m ayrault est votre principal opposant cela a le merite de clarifié la situation. Sur les G G sur R M C un interweiv d'auxiette a ecouter absolument il est égal a lui même ,un petit dictateur il est même appelé duc des pays de loire,par les journalistes Maintenant que l'equation est pose Nantes est en bretagne il faudra une réponse ,et cette réponse sera influencée par votre capacité a vous mobilisés pour cette cause ,vous avez des alliées hors de Bretagne,soyez en permanence en lutte contre ceux qui veulent détruire votre pays . Les socialistes sont aujourd'hui incapables de répondre aux aspirations des bretons,ils incarnent le passé et sont finis politiquement ,ils leur reste une capacité a nuire mais viennent de se tirer une balle dans le pied;Ne votez plus pour eux et dites leur Je serais personnellement content que la Vendée retourne dans le Poitou et je ne suis pas le seul à le dire. Demandez à RMC un droit de réponse a l'emission d'Auxiette

Pierre Daniel, Vendéen par ma mere et breton par mon Pere ,né en bretagne dans le pays de Retz. De tout coeur avec vous

Sébastien PLUNIAN
Mardi 31 aout 2010

Restons en effet positifs !

Que le P.S. soit, au mieux,inaudible sur le sujet et, au pire clairement pro "P.D.L" n'est une nouvelle pour personne ... Les Chevènement et autre Mélenchon en ont été les plus probants exemples !

Passons ... Lorsque l'actuel président français sollicite l'avis de quelqu'un, c'est que son choix est déjà fait! Dans le cas présent, souhaitons qu'il en soit de même et que les actions contre-productives des uns et des autres soient sans lendemain, car l'Histoire et la démocratie nous soutiennent !

Ceci étant dit, un constat s'impose sans conteste : là où la Bretagne s'essouffle depuis plus de 60 ans, le Peuple Guadeloupéen se sent pousser des ailes en 4 semaines ...

Sébastien Plunian

Alan Stivell
Mardi 31 aout 2010

Si le PS en Bretagne, y compris à Nantes, ne prend pas position contre ses élus en guerre contre la Bretagne, il est évident que c'en est fini du soutien amical que j'apportais jusqu'à présent (en deuxième ressort, après avoir pu voter pour des partis plus directement proches de mes convictions). Ce sera abstention, voire plus.

Il va de soi que mon influence n'est pas immense, mais elle compte quand même.

Alain Francis Peigné
Mardi 31 aout 2010

La semaine que les Bretons viennent de passer est apparemment une semaine de dupes. Des gens bien intentionnés (comité Balladur)nous promettent quelque chose puis se rétractent dès le premier grain de sable (Un simple coup de téléphone d'un soviétocrate PS affolé à un autre soviétocrate). C'est ridicule. Quant à "couper l'herbe sous le pied des élus bretons", les seuls qui sentiront cette herbe coupée sont ceux sans conviction. Ne nous y trompons pas. Le train de la réunification de la Bretagne est en marche. Il faut maintenant étudier sur le plan juridique le processus de vote des collectivités concernées (i) au regard des textes existants, (ii) au regard de la prochaine loi programme en préparation, (iii) en faisant du "lobbying" partout où nous le pourrons (Sénat, Assemblée nationale, institutions européennes)pour qu'un vote négatif de la région PDL n'empêche pas la réunification bretonne. Car ce n'est qu'une première étape. La Bretagne doit ensuite avoir l'Orgueil de réclamer un statut comparable à la Bavière, à l'Ecosse ou à la Catalogne : une Assemblée régionale bretonne investie du pouvoir législatif et un gouvernement breton avec un Ministre Président, comme en Bavière. La route sera longue mais nous y arriverons.

Alan Coraud
Mardi 31 aout 2010

JM Ayrault est fini politiquement. Il ne connait pas les Nantais qui ne lui pardonneront pas sa trahison. Contrairement à Kofy Yamganne,Togolais qui a adopté la Bretagne et est devenu un défenseur de sa langue et de sa culture, Ayrault l'Angevin se positionne en colonialiste. Je suis choqué par certains de mes collègues élus qui avancent l'argument qu'ils sont Angevins ou Vendéens pour s'opposer à la réunification. Ils vivent ici en Bretagne ils ont à respecter le pays qui les accueille et les nourrit . Mr Ayrault votre présence en Bretagne nous est insupportable. Car nous sommes trop épris de liberté et de démocratie pour accepter votre culture coloniale. Comme les Tibétains nous nous insurgeons contre les dominateurs...

jean-françois Borgat
Mardi 31 aout 2010

il faut des à présent préparer la non réelection de ses personnages, se sera leur plus belle punition. il faut le faire dès aujourd'hui la guerre électorale est commencée.

Chérel Paul
Mardi 31 aout 2010

Bravo pour tous ces commentaires. J'ai particulièrement apprécié celui de Jean-Loup Le Cuff. Comme lui, je pense qu'il faut positiver. Jamais la question de la réunification n'a été évoquée avec autant d'emphase. Les irréductibles opposants sont dévoilés au grand jour, les plus mous ou les plus fourbes le seront aussi. Aux Bretons d'en tenir compte dans leurs prochains votes. Il faut virer sans ménagement ces petits politicards de basse envergure.Qu'ils aillent faire ailleurs leurs turpitudes comme le dit très bien Alan Coraud. La Bretagne n'a pas besoin d'eux.

kristian hamon
Mardi 31 aout 2010

Le maillon faible ! C'est pas Laurence Boccolini qui est assise à côté de J.M. Ayrault ? Ca craint sévère là !

Le maillon faible. C'est pas Laurence Boccolini qui est assise près de J.M. Ayrault ? Attention Jean-Marc, ça craint pour toi.. Plus sérieusement, il y a une semaine, j'adressais un laconique mail à un bon camarade de l'UDB : "Attention, vous êtes en train de vous faire rouler dans la farine !" J'ai bien peur de ne m'être pas trompé. Et puis les frontières ne sont-elles pas d'abord dans nos têtes ? Le reste n'est que limites tracées d'un coup de crayon par des politiciens et aboutissant à des conflits nationalistes. Un breton "ouvert sur le monde" selon la formule consacrée..

Erig Le Brun de la Bouëxière
Mardi 31 aout 2010

Les nantais devront savoir quoi faire aux prochaines municipales. J'attends impatiemment la réaction de l'UDB, troisième jambe historique du PS...

Fabien LECUYER
Mardi 31 aout 2010

Le PS, cet être dégoûtant qui a tout trahi depuis sa création...

Jeanne-Marie Buanic
Mardi 31 aout 2010

Et qu'en sera-t-il des Verts présents dans les conseils (Nantes et Agglomeration??) Qu'en est il des conseillers régionaux verts qui entourent tous Auxiette et Ayrault? Fervents défenseurs du rattachement en campagne..ils vont devoir bouffer leur casquette! ou démissionner! Là on verra les motivés..Il n'y aura plus que le MODEM pour pousser à la roue du rattachement.

Marc Merrineau
Mardi 31 aout 2010

Attention Jeanne-Marie Buannic! Le Modem 44, par la voix de son chef Kevin Izorce, n'est pas pour la réunification... Et le chef du Modem 29 est carrément anti-breton (c'est le fameux maire de Plouguerneau). Moi, dans cette affaire, je ne vois que le Parti Breton de sincère...

Jean Jacques QUILLIEN
Mardi 31 aout 2010

L'UDB a été très naïf en croyant les nombreuses promesses du PS, jamais tenues (langue bretonne, réunification de la Bretagne, ...). Quelle grave erreur ! Que de temps perdu ! Lors des prochaines élections, boycottons tous ces partis de gauche, de droite ou du centre qui avec de belles paroles trahissent les bretons. Je remarque que Jean-Yves Le Drian qui a refusé de prendre la parole le 20 septembre à Nantes lors des allocutions des personnalités présentes à la Festi Manif est bien silencieux aujourd'hui ! Soutient-il encore la réunification ? Et organisons-nous pour soutenir les candidatures des partis bretons qui défendent vraiment sincèrement la cause des bretons comme le Parti Breton.

Yann le Dantec
Mardi 31 aout 2010

Kevin Izorce était à la festimanif en septembre dernier. Si tous les opposants à la réunification étaient comme ça...

En fait il y a des partisans et opposants à l'UMP comme au PS ou au Modem c'est pas la question. La question est celle du positionnement des partis : les Verts sont clairement pour, l'UMP est à peu près pour, le Modem est officiellement pour, le PS on l'entend pas.

Collectif Bienvenue en Normandie
Mardi 31 aout 2010

Le collectif Bienvenue en Normandie groupe citoyen et républicain militant pour la réunification de la Normandie apporte son soutien à la réunification de la Bretagne: vous avez à faire tout comme nous aux combats d'arrière garde des professionnels d'eux mêmes qui prospèrent dans le mille feuille incohérent et absurde des collectivités territoriales que vous dénoncez tout comme vous...

Il est temps que militants citoyens et républicains pour les réunifications normandes et bretonnes joignent leurs forces: une rencontre pour un échange sur nos points de vue, nos convergences devient nécessaire afin de créer une FRATERNITE DE COMBAT entre Bretons et Normands (pour une fois!) afin d'exiger NOS REUNIFICATIONS!

Collectif Bienvenue en Normandie bienvenorm [at] yahoo.fr

ar minter
Mardi 31 aout 2010

Reste t'il encore au PS un élu à l'écoute du peuple? Reste t'il encore au PS un élu de Bretagne qui se "sente" BRETON ? Reste t'il encore au PS un élu breton inspiré par les 2 mots suivants: libre arbitre ? Le PS est désormais contre tout: c'est sa façon de se faire entendre. Le statut quo des régions lui convient: il détient pour ainsi dire toutes les rènes régionales. Le PS nous dit en parlant de la réunification: "il y a bien d'autre chose à faire en ce temps de crise", mais qu'a t'il fait quand il était au pouvoir (sans crise)? Le PS n'aura plus ma voix: après les Ségolèneries royales assez de Vayraulteries anti bretonnes. Réunification d'abord ha kenavo. arminter - Roazhon

Henri Bideau
Mardi 31 aout 2010

Et si Sarkozy, commentant le rapport Balladur, s'étonnait à haute voix de ne voir y figurer la réunification bretonne ? Pour une petite baffe à Ballamou, quelle claque à Ayrault, le coucou des Mauges qui a pondu ses oeufs dans le nid nantais. Mais, attention, même si Sarkozy nous étonnait à nouveau, Ayrault resterait costaud tant qu'existeront les Pays de Loire. Pour les démolir, aider à l'avènement de la région Val de Loire : c'est la priorité d'aujourd'hui.

Yves-Alain LE GOFF
Mardi 31 aout 2010

La mission divine d'Ayrault : Breton, de gré ou de force, pour ton bien Ouestien tu deviendras !

Merci oui mille fois merci à toi Jean-Marc Ayrault le Dieu vivant du Parti socialiste de me dire à moi, Breton, ce qui est bon pour mon avenir. Car, Breton, j'ai donc naturellement un cerveau aux capacités intellectuelles limitées (contrairement à celui de n'importe quel citoyen du monde) qui fait que je ne peux pas savoir ce qui est bien ou pas pour moi mais heureusement toi tu le sais : il faut que je devienne un Ouestien et pour cela une seule solution, noyer la Bretagne dans une région Ouest !

Que j'ai hâte d'être officiellement débarassé du nom passéiste et affreux de Breton pour celui plein d'avenir et magnifique de Ouestien.

Gloire à toi Jean-Marc Ayrault !

Jean-Charles Thomas
Mardi 31 aout 2010

Sommes nous prêts?, nous habitants de la Basse Bretagne sommes nous prêts à voir cette réunification qui me semble une barrière à la pénétration des trois autres départements isolés par la Loire Atlantique et l' Ile et Vilaine des continuités du réseau français. Regardez leurs futurs: -du TGV que nenni sinon par grand vent, -de l'autoroute que nenni lire voies express écotaxables, -des aéroports que nenni, ST Jacques de la Lande y pourvoira, ceci mes seigneurs pour le transport terrestre et aérien, -bien évidemment il y a les nouvelles lignes maritimes vers l' Espagne qu'il faut bien sur apprécier et saluer au vue du développement durable mais elles partent de Nantes, pour une exportation vers L'Espagne "écotaxe" pour nos trois départements et oui pas de ferroutage ou autre. Voilà donc nos 3 départements un peu seuls et dénués de moyens de transport et le pire est qu'ils sont les plus productifs dans l'agro-alimentaire. A Brest , on a déjà condamné nos mômes atteints de leucémie à aller se faire soigner à Rennes (250 kms)loin de leurs mamans et de leurs papas sous prétexte que et que...alors continuons à isoler cette pointe de la France, étonnant non?

Yves-Alain LE GOFF
Mardi 31 aout 2010

A Jean-Charles Thomas: Et si la France finit par nous pondre le Grand-Ouest que veut absolument Jean-Marc Ayrault, ne pensez-vous pas que la Basse-Bretagne, où je vis aussi (Douarnenez), sera encore plus excentrée dans cette entité ?

Marc Merrineau
Mardi 31 aout 2010

A Yann Le Dantec : Kevin Izorce était à la Festimanif oui, mais JL Jossic aussi, il a même fait un beau discours sur la réunification. Pourtant notre adjoint nantais à la culture agit pour la ligérisation de la Loire-Atlantique avec un zèle incroyable. Comme quoi il faut se méfier des partis français! Le Modem ne fait pas exception. François Bayrou est-il pour la réunification? Il est contre le département basque...

Jean-Charles Thomas
Mardi 31 aout 2010

A Yves-Alain LE GOFF, je partage absolument votre sentiment de Douarneniste. Moi je ressens tout ce qui se déclare par rapport à tout ce qui se crée ou va se créer comme une mise de l'autre côté du mur, autant je comprends et presque souhaite ce retour au giron breton de la Loire Atlantique afin que notre région atteigne une dimension européenne, autant je m'éleve contre cette non-prise en compte de notre spécifité géographique. Et tout à l'encan, cette voie express axe central breton, promise par le Général De Gaulle ( je ne citerais même pas en quelle année de peur d'en vexer quelques uns) voit sa continuation retardée. Par contre on a surement prévu les dates de mise en place des radars. Je soupçonne pour en terminer là que ce refus de J-M Ayrault de voir la L-A rejoindre dans un proche avenir la Celtitude, pour mieux régner sur un grand West Land où nous serions le Far West.

Glen LE BARS
Mardi 31 aout 2010

Vengeance du pauvre, j'espère vivement que le Parti Socialiste perdra la majorité aux prochaines élections Régionales en Pays-de-la-Loire...

Continuons à informer un maximum les bretons et en particulier les nantais de l'action de Jean-Marc Ayrault qui n'a même pas le courage et la dignité de défendre ses positions en public ou au cours de débats contradictoires (c'est cela qui est au final le plus choquant). Agir comme il l'a fait en catimini est minable, c'est le devoir des bretons "conscients" d'empêcher ce type de personnage d'atteindre de hautes responsabilités.

JL Le Floc'h
Mardi 31 aout 2010

Assisterons-nous à une "explosion en vol" du PS en Bretagne (cinq départements, donc) dans le futur? C'est désormais politiquement possible. Reste la poursuite du mouvement pour la Réunification, qui y gagne en effet, en visibilité à l'échelon national. Ce mouvement-là, ne cesse de se structurer, d'affiner son discours pour le rendre audible à ceux qui sont étrangers à cette question cruciale de la géographie et de l'Histoire de la Bretagne. Il paraît, d'ores et déjà, inconcevable d'assurer à la Normandie (future région unique) ou à l'Alsace (futur département unique) une structure territoriale reconnue, et de le refuser à la Bretagne. Kendalc'homp !

Yves-Alain LE GOFF
Mardi 31 aout 2010

A Jean-Charles THOMAS : Nous sommes sur la même longueur d'onde car, bien sûr que pour moi, la Bretagne réunifiée ne doit en aucun cas laisser se créer une cassure entre sa pointe et l'axe Rennes-Nantes.

A propos de la réunification et du Far-West, n'hésite pas à aller écouter ma chanson "Breizh" sur le site de mon groupe ATLANTYKA:

(voir le site)

Amicalement.

Kristian hamon
Mardi 31 aout 2010

Attention de ne pas se tromper de cible : accuser de trahison Jean-Yves Le Drian, l'UDB ou les Verts dans cette affaire de rapport Balladur est totalement injuste et une grave erreur politique. Lorsque la droite et Josselin de Rohan (un vrai breton quand même) étaient au pouvoir à Rennes, ils n'ont rien fait pour faire avancer ce sujet (ceci pour notre ami ar Minter. Ce n'est pas le PS ou Le Drian qui ont "roulé les Bretons dans la farine", pour reprendre mon expression déjà citée plus haut (et je précise que Nantes est évidemment bretonne), mais bien Sarkozy qui, une fois de plus, nous démontre son talent machiavélique et retord. La ficelle est trop grosse, derrière l'ectoplasme Balladur ne faut-il pas y voir plutôt le clan sarkoziste des "Bas-Bretons ?" : c'est-à-dire les Guéant et Malgorn chargés de préparer le terrain des futures élections régionales en pointant le doigt là où ça fait mal : les divisions historiques concernant la culture, la langue et l'histoire de la Bretagne au sein des majorités actuelles des assemblées territoriales bretonnes ? Alors avant de confondre les chiffres des sondages et le résultat d'un référendum en Loire-Atlantique, j'y regarderai à deux fois avant de prendre ses désirs pour des réalités.

Erwan Bourdais
Mardi 31 aout 2010

M.Ayrault n'est même pas breton ( il est du Maine et Loire)et il voudrait nous faire la leçon sur ce que devrai être le pays nantais ? Qu'il retourne dans le Maine et Loire et laisse les bretons décider de leur avenir.

fulup RICHARD
Mardi 31 aout 2010

je n'ai pas confiance en Balladur. Je n'ai pas confiance en Sarkosky. Celà exprimé, il me semble que ce rapport met le doigt là où cela fait mal, ce qui explique les réactions défavorables de élus de tous bords. En effet, les raisons fondamentales sont que ce rapport bouscule les acquis de tous les prébendiers, notables et robins de cantons, de sous préfectures et rouages divers qui permettent surtout de "caser" divers aventuriers politiciens ! Malheureusement, les élus ne font que défendre leurs intérets et ne se rendront pas facilement à la volonté du peuple. J'éprouve de grandes difficultés à comprendre la position de l'UDB que je respecte et qui va devoir ou bien rompre ses accords avec le P"S"f ou bien imposer la voix les bretons sur cette affaire de réunification..Comme toujours, seule l'action va payer ! Breih a kalon ha kalon a gleiz !

Daniel Houguet
Mardi 31 aout 2010

Il faut que les électeurs de Loire-Atlantique se préparent à boycotter les élections régionales si on est encore dans les PDL. Par contre si on est dans la région Bretagne, il faudra appeler à voter massivement.

David Autret
Mardi 31 aout 2010

Totalement d´accord avec Kristian Hamon. Il est clair que l´on peut analyser cette situation sous plusieurs angles; mais la face cachée de l´iceberg est trés probablement celle que mentionne Mr Hamon. Le Président de la France, l´homme aux quarante gardes du corps, doit se foutre royalement de cette question.

Philippe Conan
Mardi 31 aout 2010

Demat d'an holl Bonjour à toutes et à tous ;

On constate depuis quelques temps une modification du discours des élus PS ; après les belles paroles pour la réunification (quand ce discours était porteur ??), ils semblent avoir changé leur fusil d'épaule, et on trouve en tête le bon JMA. On constate qu'aucun élu PS n'a signé le texte concernant la réunification, contrairement aux 12 signataires de l'Ump, Modem et Verts. De plus, l'action indigne du maire de Nantes est un pavé qui ne peut laisser indifférent, et nous laisse à penser le peu de cas que ces pseudos élus font de la démocratie. Par contre, on n'a jamais autant parlé de la réunification, et la période est propice pour faire avancer nos thèses, et il faut en profiter. Il est de fait qu'il ne fallait pas attendre que le « canard » nous tombe dans le bec tout rôti, ceux qui espérait cela auraient du se douter que nos adversaires ne resteraient pas les bras croisés en attendant la chute !! En fait, ce que nous avons vu n'était que des escarmouches, une mise en bouche avant le plat de résistance qui commence maintenant. Si nous voulons que nos demandes soient prises en compte, c'est maintenant que le vrai combat commence, et c'est à partir de maintenant qu'il faudra se montrer dur et impitoyable avec nos ennemis. Je suis tout à fait d'accord avec les commentaires ci-dessus, il faut que les bretons se prennent en charge, et votent pour des élus les défendant vraiment, des élus bretons pour les bretons ; Cela ne nous empêche pas d'agir vis-à-vis de ces anciens élus bien que peu dignes d'intérêt, et peut être les faire s'engager pour la Bretagne (Même si on ne votera plus pour eux, mais, chut !! cela il ne le savent pas !!); Comment, mais simplement en leur écrivant, pour leur dire que nous ne sommes pas d'accord avec leur manière de faire, peu démocrate, et les menacer de ne pas voter pour eux lors des prochaines élections. Mais, il faut le faire pour tous les élus, et le faire de manière répétitive, voire en créant de nouvelles adresses mail (choses assez facile sur le web), pour les inonder de mails divers, leur signalant leurs carences, et répétant nos menaces concernant les prochains votes. Le fait de faire cela, non pas ponctuellement, mais de manière régulière et répétitive, en changeant d'adresse mail, ainsi que d'objet (critères utilisés pour mettre de côté les spams) est que tôt ou tard, il y en aura qui craqueront ; ces petites fissures, deviendront vite des lézardes dans leur joli monde, et leur entente volera en éclat, leurs dissensions se montreront au grand jour, et nous bretons pourront alors les juger sur leur valeur réelle. Pour ce faire, je vous fournis ci-dessous la liste des adresses courriels de tous les députés et sénateurs PS du 44.

Bon courage à toutes et à tous, mais, c'est le début du combat qui verra bientôt notre victoire ; Sachez tous que nous avons avec nous quelques élus, nombres d'artistes et de défenseur de la langue bretonne, mais aussi nombre de dirigeants d'entreprise, et la majeure partie de la population bretonne et de la diaspora. C'est pour tous que nous devons agir et gagner !!

A galon

Naoned e Breizh

Liste Députés et sénateurs PS du 44

marie.francoise [at] clergeau.net jean-marc.ayrault [at] wanadoo.fr dominiqueraimbourg [at] orange.fr contact [at] michelmenard.fr c.gautier [at] senat.fr yvaugrenard.europe [at] wanadoo.fr

A. HERVE
Mardi 31 aout 2010

Dez mad d'an oll ! Red e vo gortos c'hoazh betag ma vo adunanet hor Bro-ni. Kalz traoù a zo bet skrivet ha lâret diàr-benn adunanidigezh hor Bro hag èl ma ouiit, tud 'zo, a-gleiz hag a-zehou iwez, ha ned int ket tamm ebed a-du ewid ma vo gwraet an dra-mañ ... e 2014 ? Marsen !!? Boud ema an dud-mañ frwezh gwirion ar stad jakobin. Komz a raont ewite hebken ha ne daolont kont ag hor c'hoant bras ...

We will have to wait until our Country be reunified...Many things have been written and said about the reunification of Brittany and as you know, there are some political men - on the left as well as on the right - who do not want it to be made... in 2014 ? Maybe !!? Those people are the pure fruit of Jacobinism : nothing else. They speak for themselves only and disregard our strong desire ...

A wir galon genoc'h A. HERVE

henri bideau
Mardi 31 aout 2010

S'exprimer en breton et en anglais, mais non en gallo et en français, comme l'a fait A. Hervé, est contre-productif et même objectivement contre la réunification. Nos ennemis ont déjà commencé à laisser entendre qu'avec la réunification le breton deviendra quai obligatoire à l'école, d'autant que, disent-ils, sa promotion coûte déjà assez cher au Conseil général 44 et au Conseil régional des PDL. S'il y a une consultation électorale en 44 pour ou contre la réunification, il ne faut pas à l'avance effrayer les électeurs si nous voulons qu'ils votent pour nous.

herve leray
Mardi 31 aout 2010

Faire un commentaire en breton sur un site, je ne vois pas pourquoi ça serait interdit !

ça n'implique en rien quoique ce soit d'obligatoire dans la future Bretagne réunifiée!

Nous sommes sur un site breton à philosophie "autonomiste" , rien d'etonnant que la langue bretonne soit utilisée par les lecteurs.

Par contre je suis d'accord avec vous pour la promotion de la réunification qu'on ne doit pas forcement communiquer sur l'apprentissage de la langue bretonne ou gallo, ça peut rebuter.

Les promoteurs de la réunification Normande argue d'efficacité economique, c'est la même chose pour la reunification Bretonne. C'est ce qui va rendre la réunification populaire + le coté aimé de l'image de la Bretagne.

marc iliou
Mercredi 16 mai 2012

Un parti français au pouvoir est contre la réunification quel qu'il soit,a part quelques individus qui veulent faire croire le contraire,quand il passe dans l'opposition il veut récupérer des voix bretonnes en disant qu'il est pour, cela s'appelle une politique de putes et on est bien placés en Bretagne pour voir ce qu'ils font de nos revendications.Alors une seule chose à faire comme prochainement aux législatives,au premier tour voter breton,au second tour faire son propre bulletin de vote avec des commentaires appropriés,libre à chacun d'écrire les siens.

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub