Compost : l'art du recyclage et de l'équilibre entre azote, bois, cendre...
Interview de Fanny Chauffin

Publié le 21/04/12 23:10 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Sept composts différents, c'est de l'art !

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)


Il en faut du temps, de la patience, de la connaissance, pour transformer les déchets de la cuisine, des tailles de bois (broyage), de la cendre de la cheminée,... en un compost riche qui va faire de bons et gros légumes.

Il faudra le surveiller, l'arroser s'il est trop sec, lui rajouter des matières sèches, du carton s'il est trop humide. Le garder des mulots qui viennent manger les petits vers qui inlassablement vont transformer toutes ces matières différentes en terre brune prête à l'emploi. Quelques palettes, un peu de tissu aéré, une porte amovible et le tour est joué.

Mais il faudra aussi le tamiser, le mettre en sacs, jusqu'à l'utilisation. Pour nourrir plantes et hommes, comme depuis toujours dans tous les pays du monde.

Voir aussi :

mailbox
imprimer
Youtubeuse, docteure d'Etat en breton-celtique à l'Université Rennes 2 / Haute Bretagne, enseignante, militante des droits humains à Cent pour un toit Pays de Quimperlé, des langues de Bretagne avec Diwan, Aita, GBB, ...., féministe, enseignante, vidéaste, réalisatrice, conteuse, chanteuse, comédienne amateure, responsable depuis vingt ans du concours de haikus de Taol Kurun, des prix littéraires Priz ar Vugale et Priz ar Yaouankiz, ...
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 1 multiplié par 7 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.