Attentat de Quévert : le Conseil Culturel dénonce une justice politique qui ne recherche pas la vérité
Communiqué de presse de Conseil Culturel de Bretagne

Publié le 18/11/08 1:34 -- mis à jour le 00/00/00 00:00

Le Conseil Culturel de Bretagne, dont le Conseil d'administration s'est réuni le 15 novembre à Pontivy, souhaiterait comme la plupart des Bretons, connaître la vérité sur les auteurs réels et les commanditaires de l'attentat de Quévert qui a coûté la vie à une jeune femme, Laurence Turbec, en 2000. Quelle qu'en soit l'origine, rien ne saurait justifier de tels actes.

Toutes nos newsletters et tous nos agrégateurs sont gratuits ! Abonnez-vous ! (voir le site)

Malheureusement, il n'attend pas cette vérité du nouveau procès qui s'ouvre devant une cours spéciale à Paris contre les trois Bretons, Gaël Roblin, Christian Georgeault et Pascal Laizé.

Ce procès n'apparaît que comme la poursuite de la volonté d'accuser des personnes sur la base de leur engagement militant alors qu'ils ont été blanchis de tout lien avec cet attentat en première instance et qu'aucun fait nouveau n'est invoqué.

Cet acharnement politique, huit ans après, toujours dans la même direction, désignant les coupables avant leur jugement, après des détentions préventives abusives (jusqu'à quatre ans) et les acquittements qui ont suivi, est contraire à l'article 10 de la Déclaration universelle des droits de l'homme qui aurait exigé une procédure équitable, donc une enquête dans toutes les directions possibles, ainsi qu'un tribunal impartial et indépendant.

Pontivy, le samedi 15 novembre 2008

Voir aussi :

mailbox
imprimer
logo
Le Conseil culturel de Bretagne est une chambre consultative chargée de proposer des avis, voeux et études sur la politique publique de la Région en matière de culture, identité bretonne et rayonnement de la Bretagne. Présidé par Catherine Latour, le CCB est composé de 70 représentants issus du monde associatif et institutionnel et de personnalités oeuvrant pour le développement de la culture bretonne.
Vos 0 commentaires
ANTI-SPAM : Combien font 4 multiplié par 5 ?
Cet espace est un lieu de débat. Les attaques personnelles ne sont pas autorisées. Le trolling est interdit. Les lois contre le racisme, le sexisme, et la diffamation doivent être respectées. Les pseudos sont tolérés mais ne sont pas encouragés.
MERCI DE RESPECTER LA LANGUE DE L'AUTEUR de l'article et donc des lecteurs. Les articles écrits en français doivent être commentés en français, les articles écrits en breton doivent être commentés en breton. Cacophonie ? Merci de ne pas mélanger les langues dans le même commentaire, sauf pour la traduction intégrale du commentaire.