Les amis des chemins de ronde

Publié le 6/12/06 17:42, dans par Michel Chauvin pour DIHUNERIEN

Défense de la loi du Littoral
_______________________


L'assemblée générale des Amis des Chemins de Ronde s'est déroulée, le 2 décembre 2006, à Vannes, devant un public convaincu de 200 adhérents. Après les traditionnels rapport moral et financier, quatre nouveaux venus ont été élus au Conseil d'administration et une modification a été apportée aux statuts pour permettre les votes en urgence. L'accent a été mis sur la défense du sentier côtier .Le prix du foncier rend le littoral inaccessible à toute une catégorie de la population qui, sans le sentier côtier, aurait des possibilités très réduites de voir la mer. Certains riverains de la mer, à Arradon ( Roguédas), à Baden ( Mériadec), à Pénestin ( Mine d'or), bénéficient de passe-droits qui les exonèrent de l'obligation d'ouvrir le sentier aux piétons : l'Assemblée s'en est indignée. Elle a applaudi le geste du Préfet qui a promis que l'Etat participerait dans les plus brefs délais à l'ultime dépense de 20 000 euros nécessaires à la commune de Larmor Baden pour achever les derniers 200 mètres qui manquent encore à son sentier côtier. Dans une motion votée à l'unanimité, l'Assemblée a émis le souhait que ne soit jamais publié le décret actuellement à l'étude, sous la pression conjuguée de députés de Loire Atlantique et du Morbihan, pour supprimer la protection dite de la bande des 100 mètres et pour livrer aux promoteurs les rivages des étiers et des rias. L'Assemblée s'est vivement inquiétée que le littoral du Morbihan puisse un jour subir le sort du littoral de Loire Atlantique construit à 85%. Les membres présents ont unanimement décerné le diplôme d'honneur des Amis des chemins de ronde à Monique Lose, Maire d'Arzon, qui a eu le courage d'approuver, avec son Conseil municipal, un Plan Local d'Urbanisme supprimant 25 ha de zones constructibles à long terme pour les transformer en zones protégées. Par ce geste, l'Assemblée a souhaité honorer une femme élue, qui ose agir pour le long terme dans un monde d'élus majoritairement masculins, qui ne pensent qu'au court terme. Enfin les Amis des chemins de ronde se sont élevés unanimement et solennellement contre les mesures de rétorsion, agressions verbales et matérielles subies par les militants et responsables d'associations, tels Marie-Armelle Echard à Pénestin et Anicette Jacopin à Pluneret, suite à des recours qui ont abouti à des annulations de permis de construire illégaux. Ils demandent que les vrais responsables, élus et administrations décisionnaires, soient officiellement et clairement dénoncés.

Pour nous aider à veiller à la sauvegarde de notre environnement, venez nous rejoindre au sein de notre association. A.C.R Le Lomer 56760 PENESTIN

Association DIHUNERIEN

©agence bretagne presse
mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a été lu par 924 personnes et fait l'objet de likes, commentaires et partages sur Facebook

Auteur de l'article :

DIHUNERIEN

Production et diffusion de spectacles.
Déjà créés : Opéra Anne de Bretagne, Cantate pour la Paix, Oratorio Mor-Bihan, Oratorio "L'Inconnu me dévore" sur les textes de Xavier Grall....

Vos commentaires :

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub