Protection du château d'Ancenis. Allocution de la présidente de l'A2PCA le 20 octobre

Publié le 23/10/09 11:16, dans par Sylvie Christophe pour Association de Protection et de Promotion du Château d\'Ancenis

Protection du château d'Ancenis. Allocution de la présidente de l'A2PCA le 20 octobre
Château d\'Ancenis. Photo licence libre Wikipedia.
Protection du château d'Ancenis. Allocution de la présidente de l'A2PCA le 20 octobre

Réunion à Ancenis le 20 octobre 2009 au Théâtre Quartier Libre. (voir ABP 16415), la menace, et (voir ABP 16416) : lettre au ministre.


Monsieur le Président du Conseil Général, Monsieur le Maire, Messieurs les architectes, Mesdames, Messieurs,

Je me présente : Sylvie Christophe, présidente de l'A2PCA. Vous connaissez le combat et les actions entreprises à ce jour par notre Association. Monsieur je vous ai interpellé pendant toute l'année 2008 et 2009.

Les promoteurs du projet ont osé parler d'un "heureux mariage" entre une construction ancienne et une construction moderne, ce qui est une sinistre plaisanterie.
On peut se livrer à de tels "mariages" avec d'anciens entrepôts ou avec des manufactures du XIXe ou du XXe siècle, mais pas avec un château des XVe et XVIe siècles.


Il y a 25 ans, en 1984, Ancenis a fêté de manière magnifique son millénaire et ses habitants ont alors redécouvert la riche histoire de leur cité. Manifestement, certains sont restés sourds et aveugles à cette prise de conscience...

Voir aussi : L'Hôtel de la Duchesse Anne de Nantes n'est plus... par Nantes Multimédia


Monsieur le Président, Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,

Le paradoxe à cette présentation, c'est que l'architecte des bâtiments de France chargé de donner son avis sur tout aménagement ou toute restauration envisagés au château, est le même qui a fait les plans de l'immeuble de bureaux. Il devrait y avoir incompatibilité absolue entre la fonction d'expertise au nom de l'intérêt général et une activité professionnelle lucrative dans le secteur marchand.

A propos de cette prérogative, le mercredi 3 mars 1999, la commission des affaires culturelles, familiales et sociales de l'Assemblée nationale, à laquelle participait Édouard Landrain, examinait la proposition de résolution n° 1326 présentée par M. Philippe Vasseur visant à créer une commission d'enquête sur les conditions de cumul des missions de conception et de maîtrise d'œuvre par les architectes des bâtiments de France.

M. Édouard Landrain, alors député–maire d'Ancenis, fit valoir que la proposition de M. Philippe Vasseur présentait l'avantage de soulever la question des prérogatives des architectes des bâtiments de France qui apparaissent en effet souvent exorbitantes et pouvaient même donner lieu à des pratiques délictueuses.

Des questions semblables se posent d'ailleurs pour les pouvoirs des architectes en chef des monuments historiques.


Monsieur le Président, vous revendiquez votre attachement à l'identité culturelle bretonne. Vous savez sans doute qu'une action a été engagée récemment en vue du classement au patrimoine de l'humanité des châteaux des Marches de Bretagne, ensemble exceptionnel d'architecture militaire médiévale.

On voudrait saboter cette démarche que l'on ne s'y prendrait pas autrement.

Enfin, je vous rappelle qu'une importante initiative a été prise pour proposer l'inscription des sites des Marches de Bretagne au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Croyez-vous, Monsieur le Président, Monsieur le Maire, qu'une telle opération d'urbanisme à l'intérieur d'un monument classé sera acceptée au niveau international ? À cause d'elle, il faudra exclure malgré son importance dans l'histoire des Marches, le site du château d'Ancenis. Il existe une réelle contradiction entre les objectifs définis par l'UNESCO et la réalisation de ce type de projet. Si ce dernier était réalisé, nous nous chargerons de le rappeler le moment venu aux instances de décision de l'UNESCO.

Il faudra faire un choix.


Monsieur le Président du Conseil Général, Monsieur le Maire, Mesdames Messieurs, un dossier complet de notre action pour la sauvegarde de ce site a été adressé entre autres :

— au Ministre de la Culture et de la Communication, Frédéric Mitterrand ;
— à Monsieur Michel Clément, Directeur des services centraux de l'archi et du patrimoine ;
— à Monsieur Pierre Méhaignerie, Président de la commission des Affaires Culturelles à l'assemblée Nationale ;
— à Monsieur Jean Daubigny, Préfet de Région des Pays de la Loire.

Je vous remercie de votre attention.

Document PDF 16435_2.pdf Protection du château d'Ancenis. Allocution de Sylvie Christophe A2PCA. 20 octobre 2009. . Source : A2PCA

mailboxEnvoyer par courriel imprimerImprimer
Cet article a été lu par 1826 personnes et fait l'objet de likes, commentaires et partages sur Facebook

Auteur de l'article :

Association de Protection et de Promotion du Château d\'Ancenis

A2PCA : Association pour la Protection et la Promotion du Château d’Ancenis. Créée en mars 2008, elle veut rétablir, protéger et promouvoir le château d'Ancenis, son patrimoine historique classé et son site naturel, architectural et historique.
128 Place du maréchal Foch
44150 Ancenis

Vos commentaires :

Anne Engler
Mardi 28 fevrier 2012

Magnifique allocution !

Écrire un commentaire :

Bien cliquer sur le bouton JE SUIS PAS UN ROBOT. Le trolling est interdit ainsi que les attaques personnelles ou tout ce qui est contraire aux lois en vigueur !

Publicités et partenariat

pub
pub